Depuis mi-septembre, le gouvernement a lancé les Assises de la mobilité qui se déroulent jusqu’en décembre. Le 17 octobre, il a installé le Conseil d’Orientation des Infrastructures qui doit préparer la fin de la « pause » annoncée lors de l’inauguration des LGV Paris-Rennes et Tours-Bordeaux en juillet dernier. Ce Conseil va fixer les priorités de réalisation pour les dix ans qui viennent.

Mobilisation citoyenne : mercredi 29 Novembre 2017
au Palais des congrès de Perpignan à 10 heures

 


A l’autre bout de la France vivent près de 6 millions d’habitants dans la dernière grande région privée de liaisons ferroviaires à Grande Vitesse vers Paris, Lyon, Marseille et l’Europe. L’Occitanie attend les LGV Bordeaux-Toulouse et Montpellier Perpignan depuis 30 ans et leur avenir se joue dans les 3 prochains mois, au cours des Assises de la Mobilité lancées par le gouvernement.
Alors que sont remises en cause leurs réalisations pourtant précédemment actées par l’État, il revient à tous, citoyens, usagers, salariés, syndicalistes, entrepreneurs, élus de hausser la voix et de convaincre (une nouvelle fois).

Carole Delga,
Ancienne ministre
Présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée

Jean-Louis Chauzy,
Président Eurosud Transport
Président du CESER Occitanie

Alain Di Crescenzo,
Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Occitanie