NEOSUP s’engage pour l’accueil des personnes en situation de Handicap

Une école adaptée

NEOSUP est activement engagée dans une politique d’accueil et d’accompagnement des personnes en situation de handicap.

Cette politique active doit permettre d’augmenter les chances de réussite et de faciliter l’intégration des personnes en situation de handicap et d’inaptitude. Dans le cadre de sa mission, NEOSUP peut aménager le cursus scolaire des étudiants handicapés qui ont besoin d’une aide technique, pédagogique ou humaine. L’inscription est l’occasion de prendre contact avec les étudiants susceptibles de bénéficier des aides prévues.

L’étudiant en situation de handicap pourra solliciter le directeur de l’école afin qu’une « équipe éducative » se réunisse avant ou après la rentrée scolaire. L’objet de cette réunion est de faire le point sur la situation de l’étudiant. Le référent handicap de l’école suivra son dossier et l’accompagnera afin qu’il puisse bénéficier des modalités de scolarisation les plus adaptées à ses besoins.

Aménagement des examens
Les étudiants peuvent bénéficier d’un temps majoré pour les examens, de l’assistance d’un secrétaire, de textes agrandis ou en braille ou toute autre disposition qui s’avérerait utile.

Soutien pédagogique et technique
L’étudiant pourra, s’il ne l’a pas déjà fait, saisir la Maison Départementale des Personnes Handicapées du département et le référent pourra l’aider dans ses démarches.

Afin de pouvoir bénéficier de ces mesures ou simplement être informé des actions mises en place par l’école, un questionnaire est à remplir dans le dossier d’inscription appelé recensement des étudiants présentant un handicap et à retourner à Mme AMIOT : NEOSUP, 283 rue James Watt, 66 100 PERPIGNAN.


L’ensemble de la structure de NEOSUP est accessible aux personnes handicapées, quel que soit leur handicap.

Les locaux de NEOSUP, construits en 2014, sont accessibles aux personnes en situation de handicap. Ils permettent aux personnes handicapées d’accéder à ces lieux, d’y circuler, de les évacuer, de se repérer et de communiquer avec la plus grande autonomie possible.

Des postes de travail adaptés aux personnes handicapées sont prévues dans chaque salle.

Les accès, portes, dégagements, l’ascenseur, les locaux sanitaires et le parc de stationnement sont conçus de manière à permettre l’accès et l’évacuation des personnes handicapées, notamment celles en fauteuil roulant.

Nous avons axé nos efforts sur les points de vigilance suivants pour rendre notre structure accessible à tous :

1/ Accessibilité fauteuil roulant (porte d’entrée + rampe + ascenseur)

Depuis janvier 2015, la loi impose pour tous les établissements recevant du public des normes obligatoires sur l’accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite notamment les personnes en fauteuil roulant.

Les portes principales et situées sur les cheminements des personnes permettent le passage des personnes handicapées.

Les Ascenseurs : présence d’un miroir permettant à une personne en fauteuil de voir la porte qui est dans son dos + présence d’une main courante sur une des parois latérales de la cabine.

L’utilisation des rampes pour faciliter l’entrée d’une personne à mobilité réduite.
Les axes de passage doivent être dégagés.
Le sol doit être stable, non glissant, sans obstacle à la roue et d’une bonne largeur de cheminement.

2/ Principe général d’un éclairage adapté

La qualité de l’éclairage artificiel ou naturel des circulations intérieures et extérieures doit être telle que l’ensemble du cheminement est traité sans créer de gêne visuelle.

3/ Sanitaires adaptés 

Lorsque l’on parle de sanitaires, on inclut les toilettes et les lavabos. Pour qu’une personne en fauteuil roulant puisse utiliser les sanitaires, ces derniers doivent être adaptés :

Le fauteuil doit pouvoir se ranger à côté des toilettes.

Une rampe doit être placée de l’autre côté des toilettes.

Le miroir doit être incliné.

Un espace de circulation d’un fauteuil roulant est prévu.

4/ Portes adaptées 

Un espace de manœuvre de porte est nécessaire devant chaque porte, à l’exception de celles ouvrant uniquement sur un escalier, des portes sanitaires, douches et cabines d’essayage ou de déshabillage non adaptés.

L’effort nécessaire pour ouvrir une porte doit être inférieur à 50 N.

Les parties vitrées doivent être repérées, ouvertes comme fermées, à l’aide d’éléments contrastés.

Lorsqu’une porte comporte un système d’ouverture électrique, le déverrouillage est signalé par un signal sonore et lumineux.

La durée d’ouverture des portes automatiques doit permettre le passage des personnes handicapées.

En cas de travaux ou de leur renouvellement, les portes ou leur encadrement ainsi que leur dispositif d’ouverture présentent un contraste visuel par rapport à leur environnement.

6/ Poignées de porte adaptées 

Les poignées de porte doivent être facilement saisissables.

Il convient donc d’éviter les poignées rondes à tourner de style bouton.

5/ Boutons ouverture de porte adaptés 

Le bouton de déverrouillage de la porte présente un contraste visuel et tactile par rapport à l’environnement.  Le système d’ouverture des portes doit être utilisable en position debout comme assis

Le dispositif doit permettre à une personne à handicapée et à mobilité réduite d’atteindre la porte et d’entamer la manœuvre d’ouverture avant que la porte ne soit à nouveau verrouillée.


Des équipes formées

Personnel d’accueil

Le personnel de l’accueil est formé pour répondre aux spécifications inhérentes aux personnes en situation de Handicap.

Les Equipes Pédagogiques

L’ensemble de l’équipe pédagogique est habilité pour prendre en charge les élèves présentant des difficultés.

Notre personnel est sensibilisé sur les points suivants :

  • Ce qu’est réellement le handicap
  • Aux représentations et aux préjugés que nous en avons
  • Aux enjeux de l’intégration des personnes handicapées
  • Aux principaux conseils en termes de comportement

Les Accompagnants des étudiants avec PAI et PAP

Le PAI : Projet d’Accueil Individualisé.

Il concerne les élèves atteints d’un trouble de santé invalidant tel qu’une maladie chronique (asthme ou diabète par exemple), une allergie ou une intolérance alimentaire.

Le PAI est rédigé à la demande ou en accord avec les familles. Il permet d’assurer la sécurité de l’élève titulaire d’un PAI (traitement médical, régime spécifique, contrôle régulier de la glycémie par exemple) et comporte un protocole d’urgence.

Le PAP : Plan d’Accompagnement Personnalisé

Sont concernés tous les élèves, quelle que soit leur nationalité, dont les difficultés persistantes sont la conséquence d’un trouble spécifique des apprentissages (trouble « dys ») et pour lequel des aménagements et des adaptations de nature pédagogique sont nécessaires afin qu’ils puissent poursuivre leur parcours scolaires dans les meilleures conditions.

C’est un plan qui peut être demandé par la famille ou proposé soit par le conseil de maîtres (1er degré) soit par le conseil de classe (2d degré) avec accord de la famille, des représentants légaux ou de l’élève s’il est majeur.

Contactez notre référent Handicap :

Véronique AMIOT

veronique.amiot@neosup.fr

T. 04 68 35 76 73